https://letechobservateur.sn/
De l’armée à la Banque : Le rêve américain de l’étonnante Mariama Baldé

De l’armée à la Banque : Le rêve américain de l’étonnante Mariama Baldé

Même à des milliers de kilomètres du Sénégal, Mariama Baldé n’oubliera jamais la belle enfance vécue aux HLM et qui s’est parfois prolongée à Kolda, au Sud du Sénégal. Mariée et maman de trois enfants, la quadragénaire, ayant servi un temps sous le drapeau américain, habite aujourd’hui New Jersey où elle travaille pour la prestigieuse Citizens Bank. La digitalisation de ce secteur est une bonne nouvelle aux yeux de cette spécialiste des systèmes informatiques, diplômée de l’Université d’Arcadia.

Dans les années 80, arrive au monde, une petite fille qui vient allonger la liste des Baldé des HLM, en plein coeur de Dakar. Le papa, inspecteur du travail, lui donne le nom de Mariama. Avec des parents aimants, cette dernière grandit très vite, et se rend souvent à Kolda, dans le Sud du pays, où vivait son père. Celle qui ne va pas tarder à être inscrite à l’école primaire Ainina Fall des HLM 2, puis au CEM Amadou Traoré de l’Usine Ben Tally, par la suite, conserve de beaux et précieux souvenirs de la Casamance. “Le Kankourang, je l’aimais autant que je le redoutais. Avec papa, nous nous rendions souvent aux champs situés à Saré Yoba dans cette Casamance de carte postale“.

Des quartiers animés de Dakar et Kolda au froid de Philadelphie

Juste après le Brevet de fin d’études moyennes (BFEM), Mariama s’envole, avec ses frères et soeurs, pour l’Amérique. Même si le papa s’y trouvait déjà et les y attendait, le premier contact avec le pays de l’oncle Sam ne fut pas de tout repos. “Avec mes frères, nous avons souffert du froid, quand nous sommes arrivés à l’aéroport. Notre père a dû nous acheter des habits, en venant à notre accueil”, se rappelle l’agent de crédit hypothécaire à la prestigieuse Citizens Bank, quoiqu’elle n’ait pas pris beaucoup de temps pour à la société américaine et, à l’école, particulièrement, “un enseignement un peu plus simple par rapport au Sénégal”, reconnait-elle.

La rencontre avec l’informatique et la banque

Mariée à un ressortissant ivoirien et maman de trois enfants, ce n’est pas à la Sénégalaise qu’on apprend que l’Amérique a toujours été et reste une terre d’accueil et de rencontres. A côté de l’histoire d’amour qui l’a conduite à épouser son homme, Mariama Baldé croise le chemin des études informatiques. Elle spécialise dans la technologie des systèmes informatiques et intègre le secteur bancaire avec, aujourd’hui, un poste d’agent de crédit hypothécaire expérimenté à la Citizens Bank. Le vent de digitalisation qui souffle sur le secteur est une belle opportunité, souligne-t-elle, avec la possibilité de “faire beaucoup de choses à distance“.

La vie dans l’armée américaine

Comme pour se blinder face aux difficultés de la vie, Mariama Baldé embrasse la vie de soldat. Elle jette son dévolu sur l’armée américaine qu’elle intègre avec fierté et enthousiasme. Son “initial training” se passe sur trois mois. Entre 2003 et 2016, la Dakaroise gagne, comme elle le dit avec ses propres mots, en “endurance” et “caractère” avec cette armée dont est “tombée follement amoureuse“. Née d’une maman infirmière d’Etat, dans une famille d’entrepreneurs, cette grande dame dit avoir envie de répliquer au Sénégal ce qu’elle fait en Amérique comme agent de crédit hypothécaire, même si elle reconnait que “le secteur immobilier est saturé“. Ça reste “un grand besoin“, nuance-l’ex-soldat qui porte le Sénégal et l’Afrique dans son coeur.

5 2 votes
Évaluation de l'article
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
LETECHOBSERVATEUR Fond Blanc 445x180 Blanc

Le Blog d’un journaliste IT au coeur du numérique. 

CONTACT
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x