https://letechobservateur.sn/
Expresso Sénégal : Les 50 travailleurs licenciés ont reçu leur notification ce vendredi

Expresso Sénégal : Les 50 travailleurs licenciés ont reçu leur notification ce vendredi

C’est un week-end pour le moins inhabituel que s’apprêtent à vivre les 50 employés du troisième opérateur de téléphonie. Ils ont été officiellement notifiés de leur licenciement aujourd’hui, peu avant l’heure de débauche. La reprise, lundi prochain, promet d’être tendue puisque ces travailleurs, qui se considèrent comme victimes de la direction générale, menacent d’assiéger les locaux. Ils dénoncent une décision illégale et scandaleuse.

A la place d’un week-end bien reposant, sous un ciel pluvieux, la cinquantaine d’employés d’Expresso Sénégal va certainement égrener des heures lourdes et interminables. Et pour cause, c’est aujourd’hui que les licenciements décidés par la direction générale ont été officiellement remis aux concernés. D’après nos informations, cela s’est passé aux alentours de 13 heures, peu avant la descente. Ils sont accusés de faute lourde, après s’être introduits dans le bureau du Directeur général, suite à un point de presse évoquant la situation sur place. Seulement, se défend le responsable que nous avons joint, “le patron de l’opérateur nous a toujours dit que son bureau nous était ouvert et que dans tous les cas, il n’a jamais été fermé comme en atteste la vidéosurveillance”.

La tutelle offre ses bons offices

Les négociations initiées par le Ministère de l’économie numérique, à travers son Secrétaire général, n’ont visiblement rien donné. “La direction générale s’était engagée, au sortir de cette rencontre, à revenir sur ces mesures, avant de changer complètement d’avis“, fulmine un haut cadre contacté par nos soins. « Si le président ne règle pas le problème, vous aurez des révélations d’ici lundi. Expresso ne respecte pas les institutions du Sénégal. Il ne respecte pas les cahiers des charges de l’Autorité de régulation des télécommunications et des postes », dénonce l’intéressé, non sans révéler que la direction semble avoir un agenda caché, voulant, au départ, réduire le personnel en invoquant une “situation économique difficile” pour l’entreprise.

Un retournement “inattendu” des évènements

C’est certainement après s’être rendu compte qu’une telle mesure allait être couteuse qu’elle a changé d’avis, optant pour la solution la plus simple, explique encore notre source. Notre interlocuteur confie son étonnement total concernant la direction générale qui avait pourtant initié un Team- Building à Somone, sur la petite côte sénégalaise, il y a un mois. A cette occasion, le directeur général avait fait comprendre que l’opérateur de téléphonie se portait comme un charme, avant de revoir ses mots, détaille notre interlocuteur.

Une bonne partie des cadres “écartés”

A en croire plusieurs personnes contactées au sein de l’entreprise de télécommunications, plusieurs hauts responsables ont été remplacés au profit de collègues soudanais. Le Syndicat national des travailleurs des postes et télécommunication annonce qu’il va assiéger le bureau du Directeur général lundi prochain. Saisis, les responsables de la Communication promettent de nous revenir.

4 2 votes
Évaluation de l'article
guest
3 Commentaires
Le plus récent
Le plus ancien Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
trackback
Crise à Expresso Sénégal : Et si la fin était pour demain ?
3 mois il y a

[…] Expresso Sénégal : Les 50 travailleurs licenciés ont reçu leur notification ce vendredi […]

Ndeye
Ndeye
3 mois il y a

Le Président de la République Macky Sall est-il au courant de ça.

Djibril
Djibril
3 mois il y a

Il faut reprendre la licence c’est tout.
Les soudanais ne respectent pas les Sénégalais

LETECHOBSERVATEUR Fond Blanc 445x180 Blanc

Le Blog d’un journaliste IT au coeur du numérique. 

CONTACT
3
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x