https://letechobservateur.sn/
Modernisation de la collecte des déchets au Sénégal : l’UCG va bientôt lancer une application mobile pour contourner le klaxon

Modernisation de la collecte des déchets au Sénégal : l’UCG va bientôt lancer une application mobile pour contourner le klaxon

Jeter les nuisances sonores à la poubelle pour privilégier des approches plus douces, voilà la forte décision prise par l’Unité de coordination et de gestion des déchets solides. Depuis le 08 août dernier, l’UCG est en phase pilote à Sacré-Cœur 1 et 2, avec des musiques appelant à la propreté, à la place du klaxon. Le numérique est au cœur de ces nouvelles pistes, comme le confie le Coordonnateur Mass Thiam, en exclusivité, sur Le Tech Observateur.

Le fameux klaxon des camions de ramassage d’ordures est aussi vieux que les cars rapides, avec leur fumée et leur décor. L’UCG veut désormais tourner la page. Au centre des nouvelles pistes à l’étude, le numérique. La direction travaille actuellement à mettre au point une application mobile pour alerter les populations, à l’approche des ramasseurs. « La question du klaxon est récurrente. Dans les systèmes de collecte de déchets depuis plusieurs années, elle était à l’étude. Ce qu’on a constaté, c’est que c’est un problème qui découle de plusieurs causes. Nous avons commencé à travailler dessus en mettant en place une entité de formation pour professionnaliser les métiers », confie Mass Thiam.

L’ancien Directeur général de Free au Sénégal (Tigo, sous son magistère), révèle qu’une solution digitale est en cours de préparation. “C’est une application en développement, chez nous, en interne, et une fois qu’elle est téléchargée, elle permettra de recevoir des alertes, lorsque le camion entre géographiquement dans la zone“. Conscient de la sensibilité des informations des citoyens, il écarte d’emblée “toute incidence sur les données personnelles“. “Il ne s’agit pas de prendre les numéros de téléphone des gens et de leur envoyer des messages. Non, ce sera une application et, une fois qu’on s’y inscrit, on recevra des alertes. Bien entendu, ça va s’accompagner de mesures parce que, souvent, c’est les personnels de maison qui sont dédiées à ces tâches. Si l’application doit être installée, elle doit l’être sur le téléphone des gens dédiés à cette activité-là“, précise encore le patron de l’UCG.

Mais pourquoi autant de temps pour en arriver à la conclusion qu’il fallait quitter le mode des klaxons. “Parce qu’il a fallu réfléchir, regarder en interne ce qu’on pouvait faire. On avait pensé, à un moment donné, supprimer tout simplement les klaxons. On s’est rendu compte qu’en raison des contraintes liées à l’urbanisation de Dakar, il y a certaines rues de certains quartiers totalement inaccessibles à nos véhicules de collecte, à telle enseigne que, il y a eu des situations où il pouvait y avoir 200 à 300 mètres entre le point de stationnement et certains domiciles . Si on éradiquait définitivement le klaxon, on se serait trouvé dans des situations où les ordures ne seraient pas collectées et on penserait que c’est l’UCG qui n’a pas fait son travail“, rassure le collecteur en Chef.

Seulement, il reconnait que la question de la modernisation de son activité n’est pas aussi simple. Mass Thiam confie que les Sénégalais sont très divisés sur le sujet, entre les pro et les anti klaxons. “On ne voulait pas trop se précipiter“, conclue-t-il, non sans “espérer que cette phase test, qui durera un mois, nous permettra d’avoir le fin mot de l’histoire“. La période d’essai va prendre fin le 10 septembre prochain.

A plus de 50 ans, Monsieur Thiam tente de moderniser et de valoriser un secteur pas toujours bien vu des populations. Dans un contexte où la conscience écologique prend de plus en plus de l’importance, avec des start-ups spécialisées, son action semble plus que jamais trouver un terrain fertile, en terme d’écoute et d’attention. S’occuper de l’UCG en tant que Coordonnateur est le nouveau challenge de l’intéressé après son départ du deuxième opérateur de téléphonie au Sénégal. Ayant succédé à la Namibienne Mitwa Kaemba Ng’ambi, en 2018, ce Diplômé de l’Ecole des Hautes Etudes Commerciales (HEC) de Montréal, qui a passé plus de 20 ans dans divers secteurs dont l’énergie et l’immobilier, voulait miser sur une“politique d’investissement agressive” pour renforcer la place de la société de téléphonie devenue Free.  Il avait démissionné le 31 janvier 2019 et a été remplacé depuis par Mamadou Mbengue, ancien Directeur général de Canal+ Gabon.

0 0 votes
Évaluation de l'article
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
LETECHOBSERVATEUR Fond Blanc 445x180 Blanc

Le Blog d’un journaliste IT au coeur du numérique. 

CONTACT
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x