https://letechobservateur.sn/
Wack Ndiaye, l’aventure ambiguë d’un fidèle mouride à la conquête de l’informatique en Europe

Wack Ndiaye, l’aventure ambiguë d’un fidèle mouride à la conquête de l’informatique en Europe

Parti de Mbacké, au coeur du Mouridisme, dans le Centre-ouest du Sénégal, Wack Ndiaye a gravi tous les échelons de la vie avant de devenir ce haut cadre dans les usines Renault, en France. C’est en forçant le destin qu’il débarque dans l’Hexagone avec une simple préinscription pour faire un parcours universitaire dans l’informatique. Sans ressources, mais en comptant sur l’affection d’une mère au foyer, attentionnée et aimante, le jeune Baol-Baol plie, mais ne rompt pas. Les nuits passées dans les couloirs des campus, faute de logement, et les journées sans repas, par manque de moyens, vont finir par forger en lui un solide caractère : celui d’un jeune Sénégalais décidé à réussir. En quittant la France pour son cahier de retour au pays natal, Wack Ndiaye faisait partie des travailleurs les plus payés dans l’Hexagone. Coordonnateur technique de Sénégal Numérique S.A, il a un tout autre regard sur la transformation digitale en Afrique. Ses contributions sur le secteur font de lui l’un des experts les plus lus et commentés.

Wack Ndiaye est une figure emblématique dans le domaine de la transformation digitale au Sénégal et en Afrique. Né à Mbacké, dans le quartier Routes de Kael, il a grandi dans une ambiance festive et multiculturelle, au cœur de la capitale du mouridisme où musulmans et chrétiens vivaient en harmonie. Issu d’une mère ménagère et d’un père transporteur, Wack Ndiaye a su transformer les défis de sa jeunesse en forces motrices pour sa carrière. L’homme a bravé de nombreuses difficultés tout au long de son parcours éducatif. Après avoir obtenu son Bac D au Lycée Lamine Gueye de Dakar, où il habitait dans une modeste chambre de bonne, il s’envole pour la France pour poursuivre ses études universitaires. Ses débuts dans ce pays de l’Europe occidentale ont été marqués par des conditions de vie précaires, dormant sur les bancs de l’université et se contentant des restes des restaurants pour se nourrir. Malgré ces difficultés, il obtient avec brio un Master II en Mathématiques, Informatique etTechnologies de l’Université Paris 8.

Des premiers prometteurs dans le monde du travail

Wack Ndiaye commence sa carrière professionnelle en tant qu’ingénieur système chez DSIF en France, avant de devenir responsable infogérance pour le compte de Matra Automobile Engineering (CAPGEMINI France). Il grimpe les échelons pour finalement occuper le poste de Directeur des Systèmes d’Information au sein du groupe Renault. “En rentrant de France, je faisais partie des 15 % de travailleurs les mieux payés dans ce pays“, dit-il avec fierté. De retour au Sénégal, Monsieur Ndiaye rejoint Sénégal Numérique S.A (anciennement ADIE) où il occupe des postes clés. En tant que Directeur des Réseaux, Systèmes et Télécommunications, puis Coordinateur Technique, il pilote des projets stratégiques comme le Projet Safe City et le Projet d’Appui structurel à la stratégie d’aménagement numérique du territoire (PASSANT), visant à moderniser les infrastructures et services numériques du pays.

Ses responsabilités au sein de Sénégal Numérique S.A. incluent la coordination technique des programmes et projets, la supervision de la mise en place des manuels de procédures techniques, la présidence du Comité d’approbation des changements et le contrôle de la performance des projets en termes de délais et de budgets. Wack Ndiaye joue également un rôle crucial dans la veille technologique, proposant des améliorations constantes pour garantir la pertinence et l’efficacité des solutions face à l’évolution rapide du domaine technologique.

Un regard lucide sur le digital au Sénégal

Pour cet expert de l’IT qui revendique plus de 20 ans d’expérience, la digitalisation ne se limite pas à la numérisation ou à la dématérialisation des processus administratifs. Elle englobe la transformation complète des processus pour éliminer les silos et les goulots d’étranglement, rendant les services plus fluides et accessibles. “L‘objectif est de permettre aux citoyens de réaliser leurs requêtes administratives en ligne, en quelques clics“, selon lui. Seulement, malgré les efforts entrepris, Wack Ndiaye constate que le Sénégal est encore à un niveau très faible en matière de digitalisation de ses procédures administratives. Les lourdeurs administratives et les difficultés d’accès à Internet sont des obstacles majeurs. Cependant, il reste optimiste avec la nomination d’un ministre de tutelle issu du secteur et d’un nouveau Directeur Général expérimenté à Sénégal Numérique S.A. Wack Ndiaye se dit convaincu que, en collaborant avec le secteur privé, notamment les startups et les opérateurs de télécoms, “le Sénégal peut concrétiser rapidement la vision de Son Excellence M. Bassirou Diomaye Faye visant à digitaliser les procédures administratives d’ici fin 2026“.

Une belle enfance passée au coeur du Mouridisme

Dans un témoignage poignant, Wack Ndiaye évoque la profonde complicité qu’il partageait avec sa mère : “Ce qui m’a le plus marqué dans ma vie, c’était l’inoubliable entente avec ma mère. Un amour incommensurable dont je me souviendrai toujours. Elle ne tolérait jamais qu’on s’attaque à moi et mes caprices, loin de lui déplaire, lui faisaient visiblement beaucoup de bien. Avec son départ, j’ai perdu à jamais la moitié de moi-même“, confie-t-il, la voie nouée. Cet amour d’une maman pour son fils ne le quitte jamais. Aujourd’hui, il a encore la forte conviction que la mère bénit tous ses actes sur terre. Ayant dirigé plusieurs initiatives et projets de grande envergure qui ont eu un impact significatif sur la digitalisation et la modernisation du Sénégal, Monsieur Ndiaye est également un auteur prolifique et un penseur influent sur les questions de transformation digitale. Son blog est une mine de réflexions et d’analyses sur divers aspects de la digitalisation en Afrique. Parmi ces contributions, on peut citer :

  • La Transformation Digitale, entre Mythe, Réalité et Miracle numérique pour l’Afrique
  • L’Intelligence Collective : L’Essence de la Digitalisation à l’Aurore d’une Administration Sénégalaise Intelligente
  • L’Afrique face au Défi de la Souveraineté Numérique : Une Perspective très Complexe et un Slogan #Politique, Difficilement Atteignable
  • La 5G est-elle une opportunité ou un danger pour l’Afrique ?
  • Lettre ouverte au Président de la Commission de l’Union Africaine : la 5G est-elle une opportunité ou un danger pour l’Afrique ?

Une vision et des perspectives pour un Sénégal pleinement digitalisé

Wack Ndiaye envisage un avenir où la transformation digitale joue un rôle central dans le développement économique et social de l’Afrique. Il plaide d’ailleurs pour une “plateformisation du secteur public“, visant à moderniser les services publics par l’adoption de plateformes numériques, ce qui faciliterait, à ses yeux, l’innovation et la collaboration interministérielle. Sa vision inclut également la création d’un écosystème numérique robuste qui soutient la souveraineté des données et la sécurité numérique. Mais pour réaliser une telle vision, Wack Ndiaye ne s’y trompe surtout pas. Il devient crucial, à son avis, de surmonter les défis actuels, dont une bonne partie tourne autour des lourdeurs administratives et des problèmes d’accès à Internet. En recentrant Sénégal Numérique S.A sur ses missions dévolues par sa loi de création et en embarquant le secteur privé, surtout les startups, ainsi que les opérateurs de télécoms, Wack Ndiaye se dit persuadé que “le Sénégal peut atteindre un niveau de digitalisation qui améliore véritablement la vie des citoyens et l’efficacité des services publics d’ici 2026“.

Une aventure finalement pas si ambiguê

Le parcours de l’enfant du Baol peut être comparé à celui de Samba Diallo, le personnage central du roman “L’Aventure ambiguë” de Cheikh Hamidou Kane. Samba Diallo est un jeune garçon sénégalais issu d’une famille noble et religieuse, qui part étudier en France pour s’approprier les connaissances occidentales. Tout comme lui, Wack a quitté le Sénégal pour poursuivre ses études en France, affrontant des conditions de vie difficiles et des défis culturels. Le premier, déchiré entre la tradition de son éducation coranique et les valeurs occidentales qu’il découvre, symbolise le dilemme de l’identité et de l’appartenance. Le second, lui, a navigué entre les valeurs traditionnelles du Mouridisme et les exigences de la modernité technologique. Cependant, contrairement à Samba Diallo, qui se retrouve souvent en proie à une crise existentielle, Wack Ndiaye semble avoir trouvé un équilibre, en incarnant parfaitement une intégration réussie de la tradition sénégalaise et de la modernité occidentale, utilisant ses compétences et son expertise pour contribuer au développement de son pays d’origine.

5 2 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
1 Commentaire
Le plus récent
Le plus ancien Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Msy
Msy
6 jours il y a

Tres bel article

LETECHOBSERVATEUR Fond Blanc 445x180 Blanc

Toute l’actualité IT en direct de Dakar 

CONTACT
1
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x