https://letechobservateur.sn/
Les “Mardis du Numérique” changent de format et vous donnent rendez-vous en septembre 2022

Les “Mardis du Numérique” changent de format et vous donnent rendez-vous en septembre 2022

Même s’ils ont plié face aux conséquences désastreuses du Coronavirus, les “Mardis du Numérique” ne veulent pas rompre pour le moment. C’est même un refus définitif puisque cette série de panels en présentiel et axée sur les enjeux autour des TIC va reprendre au mois de septembre prochain avec deux changements majeurs : elle ne s’appellera plus “Mardis du Numérique” et elle ne sera plus organisée sous la bannière de l’African Performance Institute (API).

Entre le moment où il nous annonce que les panels en public allaient reprendre et celui où il nous revient avec un programme aussi bien détaillé que prestigieux, il ne s’est écoulé qu’un mois. C’est dire qu’Ibrahima Nour Eddine Diagne était visiblement pressé de reprendre ce concept qui lui est si cher. Cette fois, l’Administrateur général de GAINDE 2000, à la pointe de tous les combats pour le digital en Afrique et dans le monde, voit plus grand. Avec ses partenaires, l’économiste de formation redonne rendez-vous à l’écosystème numérique en septembre prochain. Sauf que ce ne sera plus “Mardis du Numérique”, mais “Rentrée numérique”.

Eviter la saturation dans le choix des thèmes tout en visant plus haut

“Les Mardis du Numérique, c’était des sujets. On avait pratiquement fait le tour et c’était à une fréquence qui faisant qu’on avait vraiment une animation permanente. Ici, on s’est dit qu’il faut un repère annuel. On s’est dit que ça évolue très vite. Il y a de nouvelles technologies, il y a de nouvelles réglementations, il y a de nouveaux acteurs, il y a de nouveaux enjeux et donc, une nouvelle réalité économique”, justifie l’ancien président de l’African Performance Institute, tout en assurant que le nouveau concept “va adresser tous les secteurs”.

Des recommandations fortes pour constituer une feuille de route

Tout en reconnaissant que les idées issues de ces échanges ne s’imposeront nullement aux gouvernants, Ibrahima Nour Eddine Diagne se dit tout de même convaincu qu’elles pourraient inspirer l’action des autorités avec des panels de haut niveau. A la différence du premier format, ici, tous les secteurs seront adressés, ou du moins, ceux qui ont été retenus par le comité scientifique. Il s’agit des Fintech, de l’Agri-tech, de la Health-Tech, de la Compétence-Tech, du commerce électronique, de l’administration électronique, entre autres.  Pour la première fois, ces discussions, qui vont se tenir sous la bannière GAINDE 2000, accorderont une place privilégiée aux Sénégalais de la Diaspora et aux autres Africains dont des représentants sont attendus à la première “Rentrée Numérique” prévue les 27 et 28 septembre dans l’enceinte de l’hôtel Radisson, sur la Corniche Ouest dakaroise.

De grands noms du secteur pour débattre des sujets majeurs

Pour cette première édition, GAINDE 2000 ne semble pas avoir lésiné sur son pouvoir de persuasion dans la mobilisation des acteurs. Entre les Ministres Yankhoba Diatara, Aminata Assome Diatta, Dame Diop, Amadou Hott, les Directeurs ou Délégués généraux Mame Aby Sèye (DER/FJ), Cheikh Bakhoum (SENUM SA), Bassirou Bamba Niasse (DGID), Sékou Dramé (Sonatel), Bamba Lô (Paps), Omar Cissé (Intouch), Mamadou Mbengue (Free au Sénégal), Malick Diouf (LAM), Mouhamed Diallo (By Filling), Ramatoulaye Cissé (Wizall), les acteurs du monde scientifique et des start-ups, Abdoullah Cissé (Carapace), Mary Teuw Niane (universitaire), Tidiane Seck (universitaire et expert en TIC), Oumar S. Diallo,(Sen Startup) Eva Sow Ebion (startups), les débats promettent d’être riches et intenses.

Des premiers panels bien accueillis dans le secteur

Avec pour résultats : une nouvelle impulsion de l’effort numérique, un redynamisme de l’économie numérique, une accélération du rythme de transformation digitale, la mise en valeur des opportunités et compétences numériques, la valorisation des opportunités par les acteurs locaux, une synergie entre les différentes initiatives, une impulsion de la collaboration entre le secteur public/privé, une cohérence entre les initiatives, une meilleure appropriation des enjeux digitaux, un partage d’expériences à l’échelle continentale et au-delà, une meilleure coopération dans l’espace francophone, un repère pour apprécier les avancées numériques année après année et un renforcement de la place des start-up dans la construction de l’écosystème numérique,  la “Rentrée Numérique” de septembre prochain entend faire mieux que les M.N, mais ça risque de n’être pas gagné d’avance. Les initiateurs avaient réussi à faire venir plusieurs autorités et autres participants de marque dont l’ancien Ministre de la santé, Abdoulaye Diouf Sarr et l’ancien Ministre de la Justice et Garde des Sceaux, Ismaila Madior Fall avec des thèmes portant sur la justice, l’emploi, la formation, le commerce électronique, etc.

Pour notre part, une infinie gratitude à Ibrahima Nour Eddine Diagne et toute son équipe pour nous avoir confié la modération de ces discussions de haut niveau.

Inscription pour prendre part à la “Rentrée Numérique” ici

4.5 2 votes
Évaluation de l'article
guest
2 Commentaires
Le plus récent
Le plus ancien Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
trackback
LA PROCHAINE FRONTIÈRE
2 mois il y a

[…] Les “Mardis du Numérique” changent de format et vous donnent rendez-vous en septembre 2022 […]

M'baye FAYE
M'baye FAYE
4 mois il y a

Nous serons très heureux de faire notre ” Rentrée numérique” en Septembre 2022 merci

LETECHOBSERVATEUR Fond Blanc 445x180 Blanc

Le Blog d’un journaliste IT au coeur du numérique. 

CONTACT
2
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x