https://letechobservateur.sn/
Des rues de Guédiawaye aux commandes du campus dakarois de l’EPF École d’Ingénieurs : rencontre avec Abdoulaye Diop, passionné de technologies

Des rues de Guédiawaye aux commandes du campus dakarois de l’EPF École d’Ingénieurs : rencontre avec Abdoulaye Diop, passionné de technologies

Pur produit de la banlieue dakaroise, Abdoulaye Diop a grandi entre Guédiawaye et Pikine. Si le football l’a tenté très tôt, c’est dans les études qu’il va faire carrière, avec de très bonnes notes en Mathématiques, Français et Philosophie. Aujourd’hui, Directeur Exécutif du Campus de Dakar de l’EPF École d’Ingénieur depuis décembre 2021, ce surdiplômé, titulaire d’un BTS et d’un DTS en commerce international de l’ESUP Dakar, d’une Licence en commerce international de la University of Management et d’un Master FEDE en Management et Stratégie des entreprises à Sherbrooke Académie, est décidé à marquer de son empreinte l’enseignement supérieur professionnel. Plus que jamais, ce jeune homme issu d’une famille modeste entend accompagner, à sa manière, les transitions technologiques et organisationnelles des entreprises, avec l’innovation en bandoulière.

Né à la cité Diounkhop, situé à Sam notaire, Abdoulaye Diop a grandi dans la banlieue dakaroise, entre Guédiawaye et Pikine. C’est d’ailleurs au Lycée Thierno Sileymane Baal, « très sélectif à l’époque », qu’il va décrocher son baccalauréat L1. L’obtention du précieux sésame, « une première dans la famille » lui ouvre les portes de l’université Cheikh Anta DIOPde Dakar. Admis en Master accrédité en Analyse, Conception et Recherche dans le Domaine de l’ingénierie des Technologies en Éducation à CY Cergy Paris Université, il a été Responsable Pédagogique, membre de la Cellule Interne d’Assurance Qualité, membre du Conseil Scientifique et Pédagogique de l’École Supérieure de Management Stratégique puis Directeur des Programmes et Développement de l’ESTG jusqu’en 2021.

Une vie entièrement dédiée à la formation des élites

Au total, il revendique une dizaine d’années d’expérience dans l’enseignement supérieur qu’il est loin de s’apprêter à quitter. Au contraire, – et c’est peu dire-, le Directeur Exécutif du Campus de Dakar de l’EPF École d’Ingénieur travaille à renforcer davantage l’offre de formation au numérique pour les milliers de femmes et de jeunes africains. Son expertise et sa bonne compréhension des problématiques de formation en Afrique lui ont permis d’être coopté parmi les experts dans l’AAP « Passeport pour l’Enseignement Supérieur » tel que défini dans le cadre du Fonds d’amorçage pour accompagner les projets d’Appui au Développement de l’Enseignement Supérieur Français en Afrique occidentale et centrale (ADESFA II).  Cet authentique fils de Guédiawaye participe ainsi, depuis mars 2022, au projet Passeport pour l’enseignement supérieur de l’AAP ADESFA 2 du Ministère de l’Europe et des Affaires Étrangères de la France qui vise à élaborer des éléments de formation destinés à informer les lycéens des Congo Brazzaville et Kinshasa sur les métiers de techniciens et ingénieurs offerts par les entreprises de ces deux pays et sur les formations locales correspondantes.

Une offre de formation technologique adaptée au nouveau contexte international

A la tête du campus de Dakar, Abdoulaye Diop est conscient de la lourde responsabilité qui pèse sur ses frêles épaules. « L’EPF forme des ingénieurs généralistes accompagnant les transitions technologiques et organisationnelles des entreprises, en France et à l’international. Elle a fait de l’innovation une priorité en exposant ses élèves à la recherche et à la valorisation industrielle », à travers « un modèle d’apprentissage hybride qui associe les technologies numériques et les pédagogies actives par projet », explique-t-il fièrement, non sans faire noter que le campus international « bénéficie de l’ensemble des nouvelles pédagogies, des outils numériques et des plateformes technologiques déployés dans l’ensemble des campus de l’EPF et va permettre aux talents nationaux et de la sous-région de trouver, sur leur propre territoire, une réponse à leurs besoins de formation en ingénierie mais aussi de nouer des relations durables avec l’écosystème économique et industriel sénégalais, en particulier les entreprises locales ». Bref, conclue Monsieur Diop, le campus de Dakar « offrira aussi l’opportunité aux élèves Français de vivre une expérience académique exceptionnelle en Afrique à la rencontre du futur ».

Des projets impactants bien ficelés

A l’orée de 2023, Abdoulaye Diop est si bien loin des terrains de football qui l’ont fait pourtant tellement rêver. Faute d’être une star connue et reconnue dans ce passionnant univers, tout le contraire de nombre de ses camarades qui ont abandonné l’école très tôt pour embrasser le ballon rond, ce panafricaniste convaincu, disciple de Cheikh Anta DIOP, Nelson MANDELA, Kwame NKRUMAH, Thomas SANKARA ou encore Patrice LUMUMBA, est mobilisé à l’heure actuelle par trois projets majeurs : l’ouverture des Masters en 2024 pour permettre une poursuite d’études complètes au Sénégal et/ou en France, les partenariats avec les entreprises et le déménagement vers un campus plus spacieux capable d’accueillir 400 à 500 étudiants. La collaboration avec d’autres établissements lui tient tout aussi à cœur. C’est ainsi qu’il a déjà noué un solide partenariat avec l’Institut Mines-Télécom (IMT), un grand établissement français d’enseignement supérieur et de recherche, le 1er groupe de Grandes Écoles d’Ingénieurs et de Management de France, le CFPT-SJ et Montpellier Business School.

Issu d’une grande famille, pour la plupart analphabète, Monsieur Diop qui a évolué dans un environnement pulaar modeste mais heureux avec une éducation très rigoureuse, reconnait avoir passé une enfance « jalonnée d’épreuves qui m’ont forgé avec des valeurs à respecter très tôt telles que la discipline, l’intégrité, le travail et l’humilité ». Devenu très tôt « un jeune dynamique, un peu bouillant parfois, mais qui avait compris qu’il ne pouvait compter que sur lui pour s’en sortir dans les études », il vient de se lancer sur de nouveaux défis à l’EPF École d’Ingénieurs, qui constitue désormais son nouveau quotidien.

5 1 vote
Évaluation de l'article
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
LETECHOBSERVATEUR Fond Blanc 445x180 Blanc

Le Blog d’un journaliste IT au coeur du numérique. 

CONTACT
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x